Imperial Settlers Un 51ème état cloné?

Vu que Whitechapel n’a pas encore fini sa messe noire, je ninja la place pour vous parler de Imperial Settlers récemment publié en français sous le titre Settlers : Naissance d’un Empire.

Il s’agit d’un jeu de cartes d’Ignacy Trzewiczek, à qui l’on doit notamment Robinson Crusoé, Stronghold ou encore 51e Etat, ce qui tombe bien puisque Imperial Settlers reprend quasiment à l’identique la mécanique de ce dernier. Scandale me criez vous ? Pas du tout, l’auteur a réalisé un très gros travail en fluidifiant et simplifiant passablement son précédent jeu auquel on reprochait souvent ces défauts.

Imperial Settlers - 2
Imperial Settlers - 3

Dans Imperial Settlers, de 1 à 4 joueurs prendront les rênes de civilisations (et le plateau correspondant) afin de leur permettre de se développer aussi efficacement que possible. Vous retrouverez les égyptiens, les japonais, les barbares et les romains. Chaque peuple possède un deck de cartes qui lui sont propres (ci-dessus, barbares à dos vert et égyptiens à dos brun), auxquelles viennent s’ajouter des cartes neutres (ci-dessous, à dos bleu).

Imperial Settlers - 4

Il n’y a pas que des cartes mais également des ressources que les joueurs pourront produire au fil de la partie et utiliser afin de développer leur civilisation. Il y a des travailleurs (en rose), de la nourriture (en rouge), du bois (en brun) de la pierre (en gris), de l’or (en jaune), des épées (en forme d’épée) et des boucliers (en forme de bouclier).

Imperial Settlers - 5

Chaque carte possède plusieurs informations qui indique comment elle peut être jouée. En haut à gauche, on retrouve le coût de construction qui permet de construire le bâtiment. Dès lors, le joueur pourra bénéficier de l’effet indiqué sur la carte au milieu de celle-ci, par exemple, produire deux nourriture sur la carte ci-dessous, à droite.

Imperial Settlers - 6

Cependant, il est aussi possible de dépenser une épée et de défausser la carte afin de recevoir immédiatement les ressources en haut à droite, en l’occurrence, un point de victoire (symbolisé par l’étoile) sur la carte donnée en exemple précédemment. Il est également possible de dépenser une nourriture et de renverser la carte afin de créer un deal qui produira la ressource indiquée dans la zone bleue au bas de la carte.

Il faut noter que les cartes neutres ne peuvent pas être utilisée comme deal (elles n’ont pas de zone bleue en bas, comme on le voit ci-dessous) et les cartes de peuple ne peuvent, en général, pas être défaussée pour obtenir le bonus de raze (elles n’ont pas de zone rouge en haut à droite). Les cartes ci-dessus sont spéciales, car elles appartiennent au japonais qui possède un effet spécial sur ses cartes que je ne vais pas décrire ici.

Imperial Settlers - 7

Maintenant que l’on sait utiliser les cartes, comment joue-t-on ? Le jeu se déroule en 5 tours, chaque tours comptant quatre étapes, qui sont :

  • piocher de nouvelles cartes: chaque joueur reçoit 2 carte peuple et 2 cartes neutre,
  • produire les ressources indiquées sur son plateau individuel, sur ses bâtiments de productions et sur ses deals.
  • en commençant par le premier joueur puis dans le sens horaire, chacun va réaliser une action. Les actions possibles sont au nombre de 4: jouer une carte (comme expliqué avant), utiliser l’effet d’un de ses bâtiments (en général pour marquer des points de victoires), détruire un bâtiment ennemi (qui doit posséder un effet raze) ou passer. La phase s’arrête lorsque tous les joueurs ont passé.
  • vider ses réserves: le point important de ce jeu est que chaque peuple ne peut conserver qu’une et une seule ressource à la fin de chaque étape, les autres ressources étant défaussée.
Imperial Settlers - 8

Comme vous vous en doutez, on est donc face à un jeu d’optimisation où il s’agit d’utiliser au mieux ses ressources afin d’améliorer sa production, pour construire encore plus de bâtiments qui rapporteront des points de victoires. Le jeu est assez facile à appréhender malgré l’anglais (il y a des symboles partout, les textes sont simples) mais on regrettera toutefois le manque d’interaction entre les joueurs.

Imperial Settlers - 9

Ca tombe bien, une extension est sortie qui apporte des bâtiments avec interactions. De plus, le jeu et l’extension sont annoncés chez Edge d’ici peu.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *