Guildhall in my pocket !

Comme on me l’a demandé, je vais vous faire une courte review de Guildhall et plus exactement Guildhall: Neue Ränkespiele.

Il s’agit d’un jeu de cartes édité chez Pegasus Spiel, comptant des personnages (5 sortes, de 5 couleurs différentes), des cartes points de victoire et de l’or.

A son tour de jeu, chaque joueur a deux actions à utiliser qui peuvent être:

  • Jouer une carte de sa main
  • Acheter une carte point de victoire
  • Jeter autant de cartes qu’il le souhaite puis compléter sa main à 6

Durant la partie, on va construire ses guildes devant soi en respectant ces quelques règles:

  • Les cartes personnages sont groupées selon leur type
  • Il ne peut pas y avoir 2 cartes identiques (rôle + couleur)
  • Lorsqu’une guilde est complète (= 5 couleurs), on empile le paquet et on le retourne sur son dos. Ces cartes ne pourront plus être volées par les adversaires.
  • On peut avoir au maximum 3 guildes complètes devant soi.

Lorsque l’on choisit de jouer une carte de sa main, on va réaliser l’action indiquée sur la carte en fonction du nombre de personnages que l’on possède déjà (la carte jouée ne compte donc pas).

  • Zöllner: recevoir autant d’or (= points de victoire) que de Zöllner dans sa guilde puis donner une carte posée devant soi à un adversaire (en respectant les règles ci-dessus).
  • Diebin: voler une ou deux cartes dans la main d’un adversaire et les ajouter à ses guildes si cela est possible (sinon la carte est défaussée).
  • Jäger: échanger 1, 2 ou 3 cartes de la défausse avec 1, 2 ou tout une guilde devant soi.
  • Gelehrter: Piocher 1, 3 ou 5 cartes et les ajouter à ses guildes si cela est possible.
  • Maurer: piocher 3, 5 ou 7 cartes puis en conserver 1, 2 ou 3.
  • Krämerin: échanger 1, 2 ou 3 cartes de sa mains avec 1, 2 ou toute une guilde d’un adversaire puis effectuer une action supplémentaire.

Il faut savoir que lors du tour d’un joueur, il est interdit de poser plusieurs fois le même personnage.

Il est également possible d’acheter une carte points de victoire en payant le coup indiqué: il s’agit de défausser 1 ou 2 guilde complète retournée que l’on a chez soi. Si un effet est indiqué sur le bas de la carte, celui-ci est effectué.

Le premier joueur à 20 points remporte la partie.

A la lecture des règles, vous pouvez constater que c’est plutôt simple. En jeu, on voit qu’il devient primordial de surveiller ce que fait chaque joueur, les interaction étant très nombreuses. Il s’agit de rapidement fermer une guilde dès que l’on a accumulé 3 ou 4 cartes, d’éviter d’avoir trop de cartes devant soi car sinon on sert de marché aux autres joueurs qui auront tout loisir de venir se servir chez vous pour compléter leurs guildes.

Au final, on a un jeu très simple, vite joué, suffisamment complexe pour que ce soit intéressant d’en refaire une partie. Une très bonne découverte pour moi.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *