King of Tokyo Avec des lézards géants et des robots

Bon ben alors on continue vu que personne ne s’y est mis depuis une semaine, je vais m’y mettre à mon tour avec un petit jeu tout sympathique. Forcément y’a des gros monstres…

Ce jeu est sorti en 2011 et édité par Iello, je garde le meilleur pour la fin, il a été crée par Richard Garfield. QUOI j’en vois qui ne connaissent pas ce grand homme (non ce n’est pas le nom complet du chat agissant sur les BD américaine), alors ce monsieur a créé Magic the Gathering, un jeu cruellement addictif, qui peut juste détruire vos soirées, votre vie sociale pour créer son petit deck parfait. Et la il en fait un nouveau, très simple au demeurant mais qui va générer un tout petit peu de stratégie complémentaire malgré le côté fortement aléatoire.

Mais qu’est ce que c’est

http://lecoindujeu.com
Partant d’un concept simple (le yahtzee pour thème de fond), et d’un univers tout droit sorti des vieux films japonais façon godzilla, vous incarnez un gros monstre (parmi 6) dont l’objectif va être d’obtenir 20 points de victoire.

A partir de 8 ans, de 2 à 6 joueurs, 30 min environ

Matériel

1 plateau de jeu
66 cartes illustrées (par Benjamin Raynal)
6 fiches de Monstre (GIGA ZAUR, CYBER BUNNY, KRAKEN,ALIENOID, THE KING, MEKA DRAGON)
6 figurines cartonnées et leur socle en plastique
King of Tokyo - 2

8 dés (6 noirs et 2 verts) chaque face représentant un symbole, soit 6 symboles (je compte super bien)
28 marqueurs
50 cubes d’énergie
1 livret de règles (4 pages format A4, preuve que les règles sont très compliquées, très bien détaillées et expliquées).

Installation

Très simple, le plateau de jeu, et trois cartes pouvoirs au dessus du plateau qui pourront être acquises pendant le jeu (le deck de carte est placé juste à coté, et lorsqu’une carte est acquise, il faut automatiquement la remplacer.)

Objectif

Gagner 20 points de victoire ou être le dernier survivant. Oui mais comment ?
Le principe part du lancer de dé. Si on obtient au moins un triple 1, 2 ou 3 on gagne autant de point de victoire. Donc 3 fois la valeurs 3 vous fera gagner 3 points de victoire, 3 fois la valeur 2 vous fera gagner 2 points de victoire etc….Toute valeur identique supplémentaire fait gagner un point de victoire supplémentaire. Ainsi si on a 4 dés représentant la valeur 2, on gagne 3 points de victoire je vous laisse deviner si 5 dés représente La valeur 1 (bon pour le petit dernier dans le fond c’est 3 points de victoire). Pour ce faire, on peut lancer les dés 3 fois de suite et conserver les dés que l’on veut car oui l’affaire se corse les 6 magnifiques dés noirs ont également d’autres valeur en plus des nombres :

King of Tokyo - 4 Le dé énergie permet de collecter des petits cubes énergies qui vont permettre de pouvoir acheter des cartes donnant des pouvoirs supplémentaires.

King of Tokyo - 5 Le dé baffe permet de frapper les autres monstres. (1 baffe fait perdre 1 point de vie, 2 baffes etc….)

King of Tokyo - 6 Le dé cœur permet de pouvoir reprendre des points de vie quand les autres monstres vous ont lâchement frappé.

Le plateau

King of Tokyo - 3

Comme nous pouvons le voir, il y a deux petits ronds : tokyo city et tokyo bay. Nous allons d’abord nous attacher à tokyo city principalement (qui est le mode jusqu’à 4 joueurs).

Donc lorsque personne n’est sur tokyo city (soit au début du jeu) une baffe permet de placer son monstre sur le plateau en gagnant 1 point de victoire. Être sur tokyo city au début de son tour permet de gagner 2 points de victoire. Génial en soit, mais cela à des inconvénients. En effet lorsque l’on est sur cette case, on est la cible de tout le monde, chaque personne qui met des baffes le fera sur le monstre de tokyo city. Et le monstre lui ne peut pas utiliser les cœurs sur les dés (mais à le droit d’utiliser ceux sur les cartes) pour se redonner des points de vie. La place est chère, mais le gain peut s’avérer considérable. En contrepartie, lorsque le monstre sur tokyo city baffe, il tape tout les monstres autour, pas de jaloux.
Dès qu’il est frappé, le monstre peut choisir de rester, ou de partir, dans ce cas, le monstre qui l’a frappé prends immédiatement sa place et gagne 1 point de victoire, mais risque maintenant de se faire baffer à son tour.
Tokyo bay à les même avantages et inconvénients mais est utilisable seulement pour une partie de 5 à 6 joueurs en plus de tokyo city.

Donc je clarifie, pour les tours de jeux :

  1. Lancer les dés (maximum trois lancer)
  2. Résoudre les dés
  3. Acheter des cartes (de type pouvoir utilisable tout le temps ou de type action utilisable une fois)
  4. Finir son tour (on passe les dés à son voisin de gauche.

Voila c’est tout, vous savez tout, nan ?

A quoi servent les dés verts ?

Ils servent à augmenter le nombre de dés à lancer si une carte le permet comme par exemple une tête de plus : coût d’utilisation 7 énergies, le pouvoir correspondant est dans la bulle.

C’est donc un bon petit jeu apéro, très agréable, bien amusant et malgré l’aléatoire des dés se veut un peu stratégique. En effet, lorsqu’on n’a plus beaucoup de point de vie, baffer celui qui est sur tokyo city peut se révéler dangereux pour notre survie. De même si l’on est sur tokyo city, ne pas baffer les autres peut se révéler dangereux également il est souvent plus intéressant de leurs faire perdre des points de vie pour que ces derniers préfèrent conserver des cœurs plutôt que de vous baffer.

Par contre bien que ce soit possible, le jeu à deux n’a que peu d’intérêt.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *