Lifeboats Exciting and new, get off that boat, we'll kill youuu

Bon après vous avoir présenté quelques jeux coopératifs (dont rappelons le je ne suis pas forcement friand), passons à une catégorie de jeux que j’affectionne plus…..les jeux d’enfoirés.

Je vous avais déjà parlé de zombie : La blonde, la Brute et le truand, et des fiestas que l’on faisait avec Medjes dans le parking….je vais maintenant vous parler d’un jeu encore plus méchant : Lifeboats.

Il s’agit, à mon avis, d’un des meilleurs jeux d’empapaoutage sorti à l’heure actuelle, et cela m’étonne même qu’aucune version française de ce jeu ne soit disponible. Les règles étant simples, et ayant des cartes sans texte, ca n’a pas trop d’importance, mais c’est dommage de priver le marché français d’un tel jeu.

De quoi ça s’agit ?

Il s’agit purement et simplement d’un jeu de votes….toutes les actions de la partie vont être résolues par un vote entre les joueurs, ce qui élimine totalement le hasard et génère des frustrations et animosités durant toute la partie.

Votre bateau vient de s’échouer…..vous et votre équipage (un capitaine et 6 marins) doivent monter à bord des chaloupes afin de rejoindre l’une des 3 iles qui vont rapporter des points.
Chaque ile va rapporter un certain nombre de point en fonction de ce que vous amener dessus (marins et capitaine).

Chaque joueur (de 1 à 6) va devoir placer ses pions dans un des 7 bateaux (un par joueur + un supplémentaire) et tenter d’en sauver le maximum, en les amenant sur une des 3 iles.
Chaque joueur va également avoir un set de cartes représentant les couleurs des autres joueurs, ainsi que 3 capitaines (nous y reviendrons) ?

Le tour de jeu va se décomposer en 3 phases :

Phase 1 -Au secours, y’a de l’eau dans le canot.

Les joueurs vont voter, afin de savoir quel bateau prend l’eau.

Une fois le bateau sélectionné, 2 cas peuvent se présenter :

  1. Il y a de la place dans le bateau pour mettre une voie d’eau, à ce moment là, aucun problème.
  2. Il n’y a pas assez de place, et à ce moment là, les joueurs présents dans le bateau vont voter pour savoir quel couleur passer par-dessus bord, en sachant que chaque marin vaut un point et chaque capitaine vaut 2 points.

Phase 2 -Rames bon sang, on voit l’ile en approche.

Lors de cette phase, les joueurs vont voter pour décider quel bateau avance, et donc se rapproche de l’ile. En sachant que l’ordre d’arrivée des bateaux par permettre de départager les égalités lors du décompte final.

Phase 3 – Puisque c’est comme ça, je m’en vais.

Lors de cette phase, les joueurs vont choisir un de leur pion, qui va nager jusqu’à un autre bateau (donc les joueurs et les majorités vont fortement changer lors de la partie).
Un joueur ne peut pas remonter sur le bateau qu’il vient de quitter, et 2 joueurs ne peuvent pas partir du même bateau, et que si un pion ne peut pas remonter sur un bateau, il est éliminé….bref, il y a moyen de bloquer et de couler des joueurs de cette manière.

Oh Capitaine, mon Capitaine

Au niveau des petites subtilités supplémentaires, chaque joueur possède 3 capitaines.

Lors des votes, les joueurs peuvent jouer un de leur capitaine (qui sera définitivement perdu) et ainsi contrer les votes et décider de leur issus.

Cependant, si plusieurs capitaines sont jouer en même temps, leur pouvoir s’annulent, et le vote a finalement lieu (les capitaines sont tout de même retirés de la parti… faut pas déconner).

De plus, lors d’une égalité dans les votes, c’est le premier joueur qui décide de l’issu du vote.

Petit règle supplémentaire, mais qui a son importance… lorsqu’il y a plus d’eau que de pions dans un bateau… il coule, avec tous ses passagers… et est donc retiré de la partie.

Bref, pour résumer, Lifeboats est un pur jeu de salopard, ou les alliances et les coups de traitres sont légions… entrainant des vengeances immédiates et redoutables.

Il est clairement à jouer entre amis consentants et comprenant que CE N’EST QU’UN JEU (je le précise d’ailleurs à chaque fois que je présente le jeu en soirée, afin de bien faire comprendre que si on ne l’accepte pas, on ne joue pas). Mais si vous comprenez cette règle, ce jeu est une petite pépite.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *