Off The Dead Zombis et maladie, gare au téton os

Pour changer, cette semaine, je vous offre mon test de Off the Dead, un jeu coopératif reprenant l’ambiance des films de zombies sauce série Z ou nanarland.
Tout l’intérêt du jeu repose sur le fait que, jusqu’à 4 joueurs vont jouer les survivants (de bons stéréotypes des films zombiesques).
L’aspect coopératif est basé sur le fait que les joueurs vont tenter de remplir ensemble les objectifs d’un scenario.
Les tours de jeu (que nous verrons juste après) sont très simples, et la beauté du jeu (avis personnel) renforce l’immersion.

Heuu comment ça on dirait le test précédent ??? Moi plagieur ?!

Bon en effet les jeux ont l’air assez proche et l’intro de Dyce marche aussi pour Off the Dead. Merci Dyce!

Le matériel

Le jeu de base est composé uniquement de cartes carrées : 87 cartes représentant les survivants, les zombies et les décombres à fouiller. Les personnages vont du flic noir à la pompom girl en passant par Mami et son chien Kiki. Les illustrations sont très réussies et chaque cartes possèdent une réplique ou phrase qui porte à sourire. Les zombies sont bien moches et malsains, on sent la charogne se rapprocher petit à petit des joueurs.

 

 

L’ambiance sombre « à la » L4D est bien là. C’est ce que certains pourront reprocher au jeu qui finalement n’a pas vraiment de personnalité. On retrouve le style léché « américain de base » comme dans Last night on Earth.

J’oubliai, le jeu contient aussi un dé (malheuurrr!) et des petits jetons représentant l’infection des joueurs mordus…oui ça va saigner !

L’extension ajoute 94 nouvelles cartes avec son lots ne nouveaux survivants, zombies, matériels…et un nouveau mécanisme : les missions et lieux à visiter (avec de nombreuses références cinématographiques). Nous y reviendrons plus tard.

Le jeu

Le but du jeu est évidemment de survivre face à la Horde de zombies qui déferle sur nos pauvres survivants tout en essayant d’exterminer la vermine.

La pile centrale constitue la Horde qui va déferler sur les joueurs. Chaque joueur place sa carte survivant à « 3 cartes » de la Horde. Cet espace représente le couloir d’où vont arriver les zombies. Les joueurs auront 2 tentatives pour tenter de tuer les zombies à distances avant que les choses sérieuses et viriles commencent avec le corps-à-corps. Les 9 piles de cartes avec une tête de mort représentent les décombres que les joueurs vont fouiller.

 

Le tour de jeu se compose de 4 phases :

1. Première action du joueur.
Le joueur a le choix parmi 3 actions:fouiller les décombres, attaquer un zombie, lancer un objet à l’un des ses voisins. Il peut aussi utiliser la capacité spéciale indiquée sur sa carte, une fois par partie.

2. Action des zombies.
Les zombies déjà présent dans le couloir du joueur avancent face cachée d’une case. S’il sont déjà au corps à corps ils mordent le joueur.
La horde se déplace vers un des joueurs. On déplace la première carte de la pile centrale en suivant la petite flèche indiquée sur chaque carte zombie. Le mélange de la pile centrale est donc primordial, il faut bien mélanger les cartes en les faisant tourner. Les zombies avancent face cachée jusqu’à ce que le joueur les prenne pour cibles où lorsqu’ils sont au contact. « Youpi un Tank face à Mémé ! »

3. Seconde action du joueur.
Phase identique à la première phase du joueur,

4. Infection.
Si le joueur a été mordu durant les phases précédentes, il place et avance son jeton infection sur la carte de son personnage. Si le pion atteint le crâne, le survivant se transforme en zombie et intègre la Horde. Le joueur quand à lui regarde et maudit ses petits camarades qui l’ont laissé mourir lâchement.

TIP DU SURVIVANT MALIN (et lâche aussi) : Diviser la pile de zombie en 4. Ranger chaque pile en suivant la direction d’une flèche ( haut, bas, droite, gauche) afin que chaque survivant reçoive un nombre égal de zombie

L’action fouille est assez particulière. Elle consiste à piocher deux cartes des piles fouilles. Si les cartes sont identiques, l’objet peut être récupéré. Sinon le joueur replace les cartes sur les piles qu’il veut. Nous avons droit à un vrai de de mémoire, mélé au chaos ambiant après 2 ou 3 tours cela se transforme en pugilat.
« Mais si le uzi était là sous la seringue d’adrénaline-!-, je l’ai posé tout à l’heure mais c’est l’autre naze qui l’a déplacé, et on se tape une horde surprise-! »

De nombreux objets sont disponibles, allant de la seringue d’adrénaline, ajoutant une action ou stoppant l’infection, du Uzi, MP5, barricades, à la tronçonneuse. Ahhh la tronçonneuse !
Malheureusement, chaque arme ne contient que quelques munitions et il faudra trouver des chargeurs ou des bidons d’essence pour recharger tout ça.

Les combats sont simples. Les zombies possèdent une valeur allant de 2 à 6 (7 pour les survivants zombifiés). Si les survivants se battent à mains nus ils doivent faire plus que cette valeur avec un D6 pour tuer le zombie. Évidemment les armes procurent un bonus allant de +1 à +4 pour la tronconneuse. Du coup on respire mieux.

D’autres mécanismes sympathiques sont présents. Les cartes zombies et survivants possèdent des symboles. Lorsque le joueur révèle une carte zombie, si les symboles sont identiques, un événement se produit, typiquement un coup bas contre les joueurs : « Merde il m’a vu »-; « Ça part en couille-! », ou « Maman-!! ».

Les joueurs ont tout de même droit à des bonus sous forme de répliques dignes des grands flims du genre. A chaque fois qu’un zombie meurt, le joueur récupère sa carte qui sert de trophée. Il peut ensuite les utiliser pour réorienter la première carte de la Horde, regarder des cartes décombres, relancer un jet de dé foireux, réduire son infection…

La survie du groupe dépend donc de la chance de chacun durant les combats, mais aussi des objets trouvés et de leur utilisation. Il est primordial de s’échanger les bons objets au bon moment au lieu de tout garder pour soi. Le but est de simplement tuer tous les zombies, ce qui peut se révéler assez lassant au bout de plusieurs parties.

C’est là où entre en scène l’extension Chapitre 2. Cette extension donne un but aux joueurs. Plusieurs scénarios sont présents dans la boîte : Trouver un remède à l’infection, s’échapper en hélicoptère…

La Horde n’est plus que secondaire et devient infinie dans ce mode de jeu. Il faut rapidement trouver les 3 objectifs du scénario en fouillant des lieux prédéfinis.

Une quatrième action « Explorer » est accessible aux joueurs qui vont pouvoir entrer dans un lieu : le centre commercial, les égouts…et retourner une carte de ce lieu parmi les 4 présentes. Il faut arriver à retourner les cartes dans l’ordre afin d’arriver à l’objectif. La mémoire est encore mise à l’épreuve dans cette partie du jeu. Les joueurs doivent bien se concerter pour éviter de perdre du temps et se retrouver submergés par la Horde.

Mon avis

Ce jeu est une bonne surprise. Il est simple et rapide à mettre en place. Je trouve les illustrations superbes et le côté sombre et glauque est vraiment bien rendu. Le côté nanard aussi avec les répliques des survivants et les petits textes sur les cartes. Lorsque je joue, je lance la BO de L4D qui colle parfaitement.

Les mini-jeux de mémoire présents renforcent le sentiment de panique face aux zombies et le manque de coordination des survivants. On part confiant et après plusieurs tours, c’est le berdol. On ne sait plus exactement où sont les bonnes cartes, la tronçonneuse appartient au joueur qui n’en a pas besoin sur le moment…

Une fois la Horde vaincu plusieurs fois, l’ajout des missions de l’extension relance le jeu. Il faut explorer rapidement, ne pas hésiter à quitter les lieux si l’on traîne trop, pour y revenir mieux équipé. L’ajout de nouveaux survivants dont la p0rnstar et des nouveaux zombies spéciaux dignes du jeu de Valve renforcent la rejouabilité du titre.

Bref ce jeu de zombie est un succès, beau, rapide, stressant. L’ambiance est bien là et le challenge bien présent.

Le seul petit problème est que le joueur qui meurt n’a plus d’incidence sur la partie, mis à part son avatar zombifié dans la Horde. Mais les parties étant relativement rapides, c’est assez peu pénalisant sur une soirée de jeu.

Le jeu est disponible sur le site de ses concepteurs. Il n’en reste pas forcément beaucoup. Il pourrait arriver en boutique si le succès est au rendez-vous. Mais au vu de la qualité du jeu, je pense qu’une nouvelle extension pourrait voir le jour en boutique bientôt.

 

OFF THE DEAD
Morts à Venice beach + extension Chapter 2 : Venice Beach brûle t-il ?
http://www.ludimaniac.com
1 à 4 joueurs
A partir de 10 ans (brr les images font peur…et même l’apparition de tétons pourris)
45-60min (voire moins…beaucoup moins)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *