Petits Meurtres & Faits Divers Le jeu où tu peux te prendre pour Kayzer Sozé

Avant d’attaquer Mage Knight, le gros morceau, on va parler de Petits meurtres & faits divers

Le matos est de qualité, pratique, le rangement efficace. Bref rien à redire à ce niveau là !

Mais tout de suite, attaquons une partie…

L’inspecteur: Bon qu’est-ce qu’on a pour une affaire cette fois… A oui, c’est moche, sept balles dans la tête, on peut dire qu’il ne l’a pas raté. Sa carrière n’était certes pas au mieux de sa forme mais tout de même, c’est moche.

Voyons l’équipe de rigolos qui aurait bien pu faire le coup. Évidemment y’a son coach qui le suit partout, son entraîneur éternel insatisfait, le kiné qui a plus l’air tout jeune, le responsable de l’entretien car ça devait bien le faire chier à nettoyer tout ça et enfin le soigneur car c’est bien connu que personne ne les aime les types comme lui.

L’inspecteur: Bon, le coach, l’entraîneur et le soigneur sont interrogés. Passons au suivant, le responsable entretien.

Vous aviez un mobile pour tuer le tennisman, ça devait être pénible de toujours devoir nettoyer derrière lui, non ?

Le responsable: Franchement ? Pas du tout. Nettoyer quoi de toute façon ? Il bougeait à peine lors des entraînements et même pendant les matchs c’était vraiment minable. Tout le monde me dit que c’est un futur champion mais si vous voulez mon avis, ce type est juste un looser qui se prenait déculottés sur déculottés. Je pense qu’il y aura pas grand monde pour pleurer sur son sort.

L’inspecteur: Et vous ? S’il faisait que de perdre, il devait probablement souvent rejeter la faute sur vous. Ca ne vous énervait pas ?

Le kiné: Non pas vraiment. J’avais l’habitude car, vous savez, je devais le suivre partout, à chaque tournoi, chaque déplacement. Et disons le franchement, des victoires, y’en avait pas souvent, donc j’étais vraiment imperméable à ses critiques. De toute façon, il était même nul dans ce domaine, incapable de dire autre chose que des insultes ringardes.

Vous l’aurez peut-être deviné, l’objectif pour les suspects est de placer leur trois mots lors de leur interrogatoire de façon aussi invisible que possible. Les innocents ont tous les mêmes trois mots et le Greffier est chargé de vérifier qu’ils n’en oublient pas. Le coupable doit lui tenter de repérer ces mots afin de les inclure à sa réponse (en plus des siens) afin de ne pas être démasqué.

On répète l’opération une deuxième fois avec un autre groupe de mots (en changeant l’ordre de l’interrogatoire) et il est désormais l’heure de passer aux votes.

En effet, chaque suspects pronostique si l’inspecteur sera capable de démasquer le coupable ou non. Chaque joueur marque alors des points en fonction du résultat : coupable trouvé ou pas.

Au final, on se retrouve avec un jeu fort sympathique, aux règles simples et qui conviendra même aux non-joueurs. Les thèmes des crimes sont plus farfelus les uns que les autres et contribueront à mettre un peu d’ambiance lors de votre soirée.

Notez qu’il existe désormais une seconde édition appelée Petits meurtres et faits divers au tribunal dont le concept varie légèrement. Un avocat et un procureur s’affrontent dans une joute verbale où ils peuvent placer les mots de leur liste. Mais attention, l’adversaire se tient prêt à crier Objection au moindre doute. Ne l’ayant pas testé, je ne peux pas vous donner un avis plus détaillé.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *