Dungeon Petz Avec Pinpin, Snakitty, Cthulhie et tout ses amis !

Velours courait de toutes ses forces dans le couloir du donjon. Légèrement sur sa droite, Herb, le prêtre, tentait de suivre son rythme, mais semblait avoir perdu son souffle. Au loin résonnait encore le cri d’agonie de Virbius le paladin.
« aaa..aaah…attends Ve…Velours ! » lança Herb avec difficulté.« J’en peux…plus ! »

Velours s’arrêta et s’adossa à la paroi. De toute façon, elle non plus n’aurait pas pu continuer longtemps. Après quelques instants où l’on entendait que leurs respirations se calmer.
 « Bon dieu, tu as vu ce que c’était ? Mais qu’est-ce que c’était que ce truc ? On ne nous a jamais dit qu’il y avait ce genre de monstres ici ! Tu as vu ? Ça a transpercé l’armure de Virbius comme si c’était du papier et lui a arraché un bras comme on arrache une aile à une mouche ! Mais bordel, Velours, c’était QUOI !??? »

« Je sais pas Herb, j’ai pas eu le temps de le voir, j’ai vu qu’une ombre… », répondit Velours, « mais je suis sûre que cette saloperie a dû voir le jour dans le pire cul de basse-fosse du dernier cercle de l’enfer le plus pourri qu’il puisse exister ! Allez viens, faut qu’on bouge si on veut avoir une chance de sortir en vie de ce cauchemar. » Velours se redressa et fit une dizaine de pas en avant, vers l’obscurité que sa torche perçait avec difficulté.
« Cette…chose est rapide et sacrément silencieuse… Avançons ! »
« Herb ? » ajouta t’elle quelques secondes après, surprise de n’avoir pas de réponse. Elle se retourna alors, pour ne voir qu’une large tache de sang à terre, et apercevoir un bref mouvement au coin du couloir. Paralysée par la terreur, elle ne put lâcher qu’un « oh merde, pardon, oh non, c’est un Pinpin, oh put…. » quand le Gardien du donjon s’avança vers elle quelques instant plus tard, avant que sa phrase ne s’achève sur un cri aigu, brutalement interrompu quand sa tête fut séparée de son corps avec une précision quasi chirurgicale…

5 ans plus tôt.

« Et c’est qui le pinpinou à son maimaitre ? Et c’est qui qui va manger le brabras ? Ah voui, on aime ça , hein, du barbare ? Il aime ça hein le pinpinou ? » . Le minion tendait un bras sanguinolent au bout d’une perche à ce qui semblait être un lapin blanc tout à fait ordinaire, au milieu d’une cage dont les barreaux étaient en métal renforcés, luisants, ce qui indiquait qu’une puissante magie protectrice était à l’œuvre. Le lapin bondit soudain sur le bras, dont il ne resta que quelques os à peine quelques minutes après. Le minion (qui s’appelait Gark, même si les minions ne sont que des créatures qui ne méritent à peine un prénom) observait le comportement du Pinpin avec un sourire, pensant qu’un jour, un Maïtre du Donjon serait heureux d’avoir une telle créature pour défendre son donjon. Bort, un autre minion, passa par là. Bort et Gark se haissait mutuellement, et ne perdaient pas une occasion de se nuire.

Le célèbre Pinpin, dans ses jeunes années, et qui plus tard se reconvertira au cinéma dans un célèbre film des Monthy Python

« Mouais, il a pas l’air super heureux ton Pinpin là… Le Maitre Eleveur ne va pas être content d’apprendre ça, quand je vais lui dire.. » dit Bort.
« Tu n’es pas obligé » répondit Gark .
« Oh, si », répondit Bort avec un sourire faux, « je me soucie de la santé de nos pensionnaires, et on ne peut pas garder un Pinpin aussi triste ! »
« Ce que tu me dis là me remplit le cœur de joie ! » lança Gart avec un grand sourire chaleureux, en posant la main amicalement sur l’épaule de Bort.
« Ah ? » répondit Bort d’un air suspicieux.
« Oui, toi qui te préoccupe tant des animaux, tu vas pouvoir m’aider ! Je cherchais tant quelqu’un pour le distraire ! » continua Gark, tandis que d’une main il soulevait le loquet de la porte de la cage, et de l’autre, poussant fortement sur l’épaule de Bort, il le précipitait auprès du Pinpin. Refermant la porte, il lança « Il aime beaucoup la course. Je reviendrai te voir dans une heure », puis se retourna et s’éloigna, tandis qu’un rugissement s’élevait derrière lui.
« Ca…calme le pinpin… pas bouger… non…non, reste allongé, pinpin… non, j’ai dit non, couché le pinpin…non, couché le pinp..nooon, noooo, NOOOON ! NOOOOOOO…. »

Dungeon Petz

Un jeu de 2011, de l’excellent Vlaada Chvatil, 2 à 4 joueurs, 1h30-2h par partie

Il y a des questions dans la vie, qui n’ont souvent peu ou pas de réponses. Qui suis-je vraiment ? Où va-t-on ? Quel est le but de l’homme dans la vie ? Y’a-t-il une vie dans l’univers ? Mais d’où peuvent bien venir les monstres dont je peuple mon labyrinthe quand je joue un Maître des Ténèbres à Dungeon Lord ? (Article ici, même auteur, même illustrateur)

Je ne sais pas trop quoi vous dire pour les premières, mais quand à la dernière, je peux vous répondre : Ils viennent bien sûr de l’animalerie TOUTENKRO, la meilleure de ce coin de la ville. Allez y faire un tour, dites-leur que vous venez de ma part, ils vous donneront les meilleurs conseils et même peut être bien 2% de réduction. Hein ? Oui, il est possible que je touche une petite com’, mais bon, vous savez, elle est vraiment très bien !

Dans Dungeon Petz, vous jouez un éleveur de monstres, où le but va être de faire grandir les plus beaux monstres, afin de gagner le plus de renommée, en gagnant des prix lors de concours, et lors des ventes aux Maîtres des Ténèbres. Certains dirigeants d’animaleries sont mêmes d’ancien Maitres qui ont vu leurs donjons rasés, et qui se reconvertissent dans un business moins dangereux pour la santé.

Un des tout premiers éleveur de Dungeon Petz, et son Rancor, Toutouille.

Bref.

A chaque tour, vous disposez d’un certain nombre de minions, que vous allez placer en groupe, secrètement. Vous pourrez en plus leur donner un peu d’or. Tout le monde va révéler ses groupes en même temps, et ensuite, les plus gros groupes en nombre (une pièce d’or vaut un lutin) vont commencer à aller à la Foire aux Monstres, pour se placer en premier. Ensuite le placement se fait decrescendo, toujours par taille de groupe.

Que faire à la foire ?

Ca, c’est la maison des lutins. Mais pas celle de Disneyland…

 

Vue aérienne de la foire.

Plusieurs choix cornéliens : acheter un monstre. Ou une nouvelle cage. Ou une amélioration de cage. Ou bien acheter de la nourriture pour les monstres. Ou des objets magiques. Ou aller chercher d’autre lutins, tricher au concours, se placer pour avoir de meilleurs conditions de vente, acheter des potions, récupérer Bort à l’hôpital, etc…

Évidemment, le nombre de place est limité. On ne peut acheter que trois monstres (si on est 4 joueurs). Il n’y a qu’un seul groupe qui peut acheter des objets magiques par tour. Et ainsi de suite.

La constitution des groupes est donc cruciale : si j’ai mes 6 minions de base, vais-je faire un groupe de 6, histoire d’être sur de jouer en premier et donc de faire mon choix tranquille, mais du coup ne pouvoir faire qu’une seule action , ou 6 groupes de 1, jouer en dernier, mais pouvoir faire plein de choses, en espérant que personne ne sera passé avant moi ou qu’il me restera une place ?

Allons allons, il est beau mon monstre, il est frais, il est vigoureux, on y va on y va…

Une fois les achats fait, il va falloir nourrir, entretenir, nettoyer la cage de vos monstres (les monstres y font caca, si y’avait des monstres princesses y feraient des fleurs, mais les monstres princesses, y’en a pas), les amuser, empêcher qu’ils ne cassent tout et s’enfuissent, ou même, mutent en se faisant pousser des tas de tentacules dans un excès de magie. Et bien sûr, chaque monstre à son propre comportement, et des besoins qui changent à chaque tour. D’autant que le monstre grandit, évidemment, et plus il est grand, plus il a de besoins.

Si vous n’y arrivez pas, votre monstre prend des malus qui feront baisser sa valeur lors des concours et des ventes. Voir même, votre monstre peut mourir, s’enfuir, exploser dans un trop plein de magie, etc… Et ça, ce n’est pas bon pour la réputation et les affaires…

Les concours auront lieu chaque tour, variant à chaque fois – le monstre le plus agressif, le plus heureux, le plus sale, etc…

Vous pourrez aussi vendre vos monstres pour accumuler de l’or, une animalerie riche ayant aussi bonne réputation….

Un Maitre des Ténèbres venant faire ses courses. Il paiera plus cher pour les monstres les plus féroces, ayant une affinité pour magie , qui ne jouent pas et qui ne sont pas malheureux.

Le décompte se fera au bout de 5 ou 6 tours, l’animalerie ayant le plus de réputation gagnant (les points se calculent aussi en fonction du matériel possédé, de l’or, et ainsi de suite.

Dungeon Petz est donc un jeu de gestion avec de multiples éléments à prendre en compte, très complets. Les illustrations du plateau sont très chouettes, les monstres sont vraiment trop croquignou-mignon-mignou, et on passe un excellent moment. Le plateau et les « maisons » des lutins comportent des pictogrammes qui rappellent facilement les règles, qui sont au final assez simple.( comptez 10-15 minutes d’explications maxi).

Cette araignée a peu de besoin : du fun et de la bouffe.

Cette araignée a peu de besoin : du fun et de la bouffe.

Une extension vient de sortir, « le Marché noir » (fin 2013), avec de nouveaux monstres / objets et règles.

Ah ! Un point mentionné dans les règles, très important : Chaque tour, des monstres peuvent donc être achetés par les éleveurs (vous). Il se trouve, des fois, que certains monstres ne trouvent pas d’animaleries, et qu’ils deviennent ensuite trop vieux pour être vendus. A ce moment, ils disparaissent de la Foire. Certains minions s’en sont inquiétés et sont venus demander où ils étaient partis. Rassurez-vous, on les a envoyés dans une ferme très très loin, faites spécialement pour les monstres trop vieux, et où ils vivent des jours formidables à courir, s’amuser, manger… C’est juste qu’on ne pourra plus les revoir, car la ferme est vraiment très loin.

Qu’on rajoute alors un steak de plus au marché à ces moments-là n’est que pure coïncidence.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *