C’est pas la taille qui compte

A contre-courant des jeux que l’on peut financer sur Kickstarter et qui débordent de matériel : plateaux, tokens, cartes et particulièrement figurines. On peut se prendre à réfléchir à cette profusion et à son utilité pour réussir un jeu, voir à l’inverse au minimum qui est strictement nécessaire.

C’est pourquoi en suivant l’actualité de l’éditeur Portal que j’apprécie particulièrement, mon attention s’est focalisée sur une de leurs récentes sorties Tides of Time.

La boite riquiqui annonce la couleur, on parle d’un petit jeu, un tout petit jeu. Et on en a le cœur net en consultant la liste du matériel contenu dans celle-ci:

  • 18 cartes
  • 4 tokens (dispensables)

Et c’est tout.

Le principe du jeu est tout aussi simple et reprend le principe du drafting que l’on peut par exemple trouver dans un grand classique comme 7 Wonders. Les joueurs prennent chacun la moitié des cartes, en choisissent une qu’ils posent dans leur zone de jeu, passent leur paquet à l’autre joueur. Ceci jusqu’à ce que toutes les cartes aient été jouées, chacun choisi une seule carte de son royaume à conserver les autres sont reprises en main et on recommence 2 fois avant de déterminer le vainqueur en comptant les points réalisés à chaque tour.

Les cartes sont magnifiquement illustrées.

 

Chaque carte, représentant un lieu de votre royaume,  possède un type parmi 5 et un texte spécifiant dans quelle condition elle rapportera des points de victoire. Evidemment tout réside dans votre capacité à créer d’habiles combos.

Reste à répondre à l’épineuse question, est-ce que moins de 20 cartes suffisent à faire un bon jeu ?
Et bien le jeu est plutôt plaisant, c’est très simple à prendre en main, on a tout de suite envie de chercher les meilleurs combos et scorer au maximum.

Est-ce que cela fait de Tides of Time un très bon jeu ? Et bien pas tout à fait, on reste très tributaire de sa main de départ et 3 round ça fait court pour développer une stratégie.

Reste que c’est un bel exercice de style qui permet de mettre en perspective l’intérêt d’une bonne mécanique avant plusieurs kilos de figurines.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *