Rendez-vous en terre inconnue

Oh ! Oh ! Oh !

Pour ce calendrier de l’avent, je ne pouvais pas ne pas vous parler de… Bon, allez, petit rébus pour faire chauffer les méninges :

C’est mon gros coup de cœur de 2015. Découvert un frais après-midi de mars, le vent soufflant dans les arbres, agitant leurs membres noueux, squelettiques et sinistres sous la pluie battante devant les éclairs lézardant le ciel lourd de nuages noirs. Nous étions tous assis sur une peau de bête devant la cheminée, nus et lang… heu bref. En vrai je ne me souviens plus. On devait tous être à moitié bourrés de la veille, dans mon salon, comme d’habitude lors des week-ends jeux, sans doute. Mais de ce bijou-là, mama mia, oui que je m’en rappelle !

Des peuples, qui se jouent tous différemment,une conquête de territoire, des meeples énooormes qui bâtissent peu à peu votre cité et on en revient aux fondamentaux des luttes de civilisations sous mécanique de terraformation. Sauf qu’il s’agit de gestion pure, cette fois, avec de la religion et de la magie en plus. Pas d’éclats de haine dans le regard ni de cris de rage pendant que l’on croise le fer, ici il faut recruter des prêtres, remplir ses bols de magie pour débloquer des actions supplémentaires, organiser son moteur de ressources le plus vite possible et s’étendre, s’étendre le plus loin pour marquer des points à coups de pelles dans le sol (à défaut de se les envoyer à la gueule).

C’est tellement bon que c’est trop court, d’ailleurs. Six tours. Six malheureux tours pour enclaver ses adversaires, prier les bons dieux, déployer toute la capacité spéciale de son peuple, organiser la rotation des flux magiques qui se rechargent avec le temps… Je ne me remettrais jamais de cette partie, complexe mais fluide, les neurones en lambeaux mais ô combien satisfait de voir ma couleur occuper toute une zone, fier piédestal pour mes structures en bois, concentrées au centre de la cité ! Mon dieu, jeu, d’accord, certains diront tu n’es pas très beau, mais moi je te trouve un charme fou quand ton plateau s’uniformise au fil de la partie et d’une intelligence stimulante quand tu me noies sous toutes tes possibilités tactiques ! Alors en cette fin d’année, vu qu’on a remis le couvert si souvent toi et moi, je souhaiterais que tout le monde t’ait essayé au moins une fois. Car je suis comme ça moi, j’aime le partage et je t’aime, toi ! Oui, c’est de toi dont je veux parler : Terra Mystica !
Alors avant de vous laisser courir chez votre dealer de cubes en bois préféré,
laissez-moi vous souhaiter un Joyeux Noël à tous et une Excellente Nouvelle Année ludique ! 

Roger.

 

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *