Se fritter c’est tout un art

On m’a offert, dans le Topic des Canards Généreux (hop petite pub en passant), le jeu Bruxelles 1893. Il s’est passé plusieurs mois je crois avant que je me décide à en faire ma première partie tant les règles m’ont effrayées. Il faut bien un quart d’heure en ayant l’habitude pour les expliquer de manière efficace à des joueurs chevronnés car les possibilités peuvent paraître nombreuses.

Mais dès ma première partie j’ai été surpris par la facilité et la fluidité du jeu. C’est du placement d’ouvriers pur jus, on en place un par tour jusqu’à ce que tout le monde passe. Et malgré les nombreuses possibilités du jeu, on se rend très rapidement compte des placements les plus stratégiques et les plus profitables (et parfois les plus « coups de bâtards »). Le jeu se joue très bien quelque soit le nombre de joueurs (mais devient de plus en plus long). Je suis le premier à détester les jeux de gestion où certains joueurs vont passer un temps interminable à essayer de calculer les options les plus rentables…. pas de problème ici !

Et surtout le jeu est rempli de plein de petits bouts de matos à manipuler tout au long de la partie (meeples, kubenbois, tuiles diverses et variées, cartes…) le tout dans une ambiance graphique art nouveau particulièrement originale pour un jeu de société !

 

Crédit photo : cyclonebill CC-by-sa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *